Un agréable week-end à Séville #1

Ce week-end prolongé est l’opportunité idéale pour aller à Séville en Espagne. 
Séville
Séville n’est qu’à 250km de Portimao. Il y a quelques années, lors de vacances au Portugal, on s’était arrêté à Séville sur le chemin du retour. J’avoue que Séville ne m’a pas vraiment plu.
Depuis que je vis au Portugal, j’en entends beaucoup parler. Ça a l’air d’être une destination à la mode. Je me dis que ce serait dommage de ne pas y retourner sachant que c’est si proche de là où je vis.
Organisation du week-end
En fait, j’avais prévu de passer ces trois jours à Marrakech. Mais, les billets d’avion étaient vraiment trop chers. J’ai donc décalé mon week-end à Marrakech et décidé de partir à Séville. 

Il y a très peu d’options pour relier l’Algarve et l’Andalousie. Bien que je parte avec une collègue, on a préféré ne pas prendre de voiture. L’autoroute en Algarve est particulière et ce n’est pas dans notre intérêt de sortir notre voiture du Portugal (c’est trop compliqué à expliquer). On prendra donc le bus Rede Expressos.
Pour le logement, on a réservé une chambre sur airbnb dans le quartier de Santa Catalina.
.
.
Vendredi 1er novembre
Notre bus part à 9h30. Le trajet devait durer 3h45 mais on arrive 15mn en retard. On passe déposer nos affaires à l’airbnb. Le logement est ce à quoi je m’attendais, pas de mauvaise surprise.
Il fait environ 28°C. Je suis ravie, je suis en short et tee-shirt. Il faisait plus frais en Algarve.
.
On débute la visite. Je suis tout de suite frappée par le monde. Il y a des gens partout, beaucoup de jeunes et de familles avec enfants. On croise aussi énormément de français.  
On tombe sur le Metropol Parasol, on paye 3 euros pour monter en haut et profiter de la vue. C’est sympa. 
.
.
On continue et on décide d’aller à la cathédrale de Séville (prix : 9 euros). Il y a peu de queue. On ne s’en rend pas compte sur le moment mais c’est parce que c’est bientôt l’heure de fermeture. La cathédrale est immense et vraiment impressionnante.
Le billet donne aussi accès à la tour Giralda et sa vue panoramique. Il y a une pente sur 35 étages qui permet d’accéder au dernier étage de la tour. C’est interminable. Il y a tellement de monde qu’on fait du sur place. Quand, enfin, on arrive en haut, c’est tellement bondé que c’est impossible de vraiment profiter de la vue. Ils devraient réguler l’entrée à la tour. Lorsqu’on redescend, la cathédrale a fermé donc on doit sortir. Dommage, j’aurais bien refait un tour.
.
On se balade dans le quartier de Santa Cruz et on tombe sur un groupe de musiciens. A 20h30, on arrive à La Carbonería pour voir un spectable de Flamenco. J’avais fait des recherches et repéré plusieurs endroits dont celui-ci. Il nous a en plus été recommandé par notre host airbnb.
L’entrée est gratuite, il faut juste commander des boissons ou de la nourriture. Il y a très peu d’options niveau nourriture et c’est en plus de l’industriel. On est arrivé en avance pour avoir des places assises. Le spectacle commence à 21h30. La danseuse, le chanteur et le guitariste sont dans un coin de la salle donc on ne voit presque rien. L’expérience est intéressante mais, personnellement, je ne recommanderai pas cet endroit. On rentre ensuite à l’airbnb se coucher.
.
La suite de mon week-end à Séville sera publié prochainement. 

☀️

Laisser un commentaire