Retourner à Venise 16 ans après

J’ai un week-end de quatre jours mi-novembre. J’en profite pour voyager et décide d’aller à Venise.
Le choix de Venise
En 2005, à 13 ans, j’ai séjourné une semaine à Venise avec ma famille. Je me rappelle avoir eu mon premier coup de cœur pour une ville. D’ailleurs, mon premier blog s’appelait « venise1992 » et mon adresse hotmail « maite.la.miss.venise ».
Je ne sais pas vraiment pourquoi j’ai attendu aussi longtemps avant d’y retourner. Je crois que je craignais d’être un peu déçue, de ne pas trouver la ville aussi incroyable la seconde fois. J’ai beaucoup voyagé depuis et la ville a sûrement changé. Et puis, mes souvenirs sont probablement biaisés.
Lorsque j’ai recherché les destinations pour partir en week-end prolongé, j’étais notamment tentée par l’Italie et la Croatie. C’est Venise qui convenait le mieux niveau prix et/horaires de vol. J’en ensuite réservé une chambre avec salle-de-bain privative sur Airbnb. Le logement se situe dans le quartier de Cannaregio. J’ai ensuite croisé les doigts pour que la météo ne soit pas trop mauvaise.
.
Le 11 novembre
Je prends le TGV direction CDG à 16h. Mon vol est prévu pour 20h avec un atterrissage à 21h40. On commence à embarquer assez tôt mais ils nous font attendre dans le couloir entre la salle d’attente de l’aéroport et l’avion. On attend là un long looong moment. On en conclu que l’avion n’est pas prêt.
Le vol arrive 25mn en retard. Je n’ai donc pas le bus/navette que j’espérais. J’étais motivée pour me lever à 6h demain pour le lever du soleil mais je suis fatiguée et n’ai plus envie de me lever si tôt. Le bus/navette ATVO part toutes les 30mn. J’ai déjà un billet acheté sur internet. Le bus nous dépose à Piazzale Roma. Pour ceux qui ne sont pas familier avec Venise, il n’y a aucune voiture dans la ville. Tout se fait à pieds ou en bateau.Cette place est située juste après le long pont qui relie Venise à la terme ferme. 
Il me reste 1km de marche jusqu’à l’Airbnb. Il est 22h et il fait encore bon à Venise. Ces 20 minutes à pieds suffisent pour me faire retomber amoureuse de Venise (alors qu’il fait nuit). Je me serais cru à Disney Tokyo ou Las Vegas (qui ont des représentations de Venise).

 

 

Le 12 novembre
Ce matin, il fait beau. Je suis prête à 8h25. On est vendredi et je croise pas mal de parents qui emmènent leurs enfants à l’école. Je suis surprise qu’il y ait des familles avec de jeunes enfants qui vivent ici. Il y a déjà du monde dans les rues, notamment beaucoup de livreurs qui transportent de la nourriture et d’autres marchandises. Je me dis que ces gens vivent dans une carte postale. Je trouve ça fou. Plusieurs fois je dois me rappeler que c’est réel, que ce n’est pas un rêve.
Il y a plus de touristes que je le pensais sachant qu’on est mi-novembre. Mais, ça reste correct et je trouve des ruelles vides dès que je sors des grandes rues. Il y a un vent froid, il fait plus froid que ce à quoi je m’attendais. Je me promène et prends des tonnes de photos. Je monte en haut de la tour de la place St Marc (coût : 10€). La vue est top ! 
En fin d’après-midi, je tente de voir le coucher du soleil depuis le pont du Rialto mais c’est bondé. Je vais donc plus loin, jusqu’au pont Accademia pour voir le reste du coucher du soleil. Le soleil se couche vers 16h45. Il y peu de couleurs dans le ciel. J’adore la vue du pont Accademia.
Je suis de retour à l’Airbnb à 18h. Je suis de nouveau motivée pour me lever tôt demain pour voir le lever du soleil à 7h du matin. Je me couche donc de bonne heure.
.
.
Le 13 novembre
Venise à 6 heures du matin, de nuit, sans personne (ou presque) c’est magique !!! Je suis de retour au pont Accademia pour le lever du soleil. Mais, il n’y a rien à voir. Je ne regrette pas de m’être levée si tôt car je profite d’une Venise calme, sans personne. Je suis ravie. Je ne me serais jamais levée aussi tôt sinon et je n’aurais pas vécu cette expérience.
J’aime me perdre dans les ruelles de la ville, marcher sans savoir où je vais. L’une des particularités de la ville, ce sont ses culs-de-canal (ce mot n’existe pas). Tu suis une ruelle et tu te retrouves au bord de l’eau, obligé de devoir faire demi-tour. L’absence de voiture, l’omniprésence de l’eau, tout ça participe au charme de Venise et à son côté unique.

 

Ensuite, je visite certains quartiers que je n’ai pas eu l’occasion de (re)découvrir hier. J’entre dans une superbe librairie repérée sur internet. Cet endroit est incroyable. Puis, je vais à la place St Marc pour visiter la basilique mais la queue est super longue. Je n’avais pas pensé que ce serait samedi et qu’il y aurait encore plus de monde que la veille. Je n’ai pas envie d’attendre et puis, j’ai visité cette basilique il y a 16 ans et je ne m’en souviens pas donc si je la visite aujourd’hui j’aurai oublié dans 16 ans.
Je vais à la station de bateau et passe le reste de la journée à Burano. J’en parlerai plus en détail dans le prochain article.

 

Le 14 novembre
J’observe le lever du soleil depuis le pont du Rialto. Il y a juste deux autre personnes sur le pont. De nouveau, il n’y a pas de jolies couleurs mais je m’en doutais. Une nouvelle fois, j’en profite pour me balader dans une Venise calme et vide.
Je refais la place St Marc et là, surprise, il a dû pas mal pleuvoir cette nuit car la place est légèrement inondée. Je suis contente, ça me permet de faire de super photos. Ils ont installé des passages surélevés que j’avais vus à la télé et en photos. Je trouvais ça excellent et je l’ai vécu !!!
Je me balade dans les ruelles à la recherche de nouveaux coins non explorés. Il pleuviote un peu de 11h à 12h mais ils avaient prévu de la pluie toute la matinée donc j’ai de la chance. Je suis heureuse de finir ce week-end par deux belles surprises : la météo et la place St Marc inondée.
Je tombe sur la rue où on a séjournés il y a 16 ans. Ca fait très bizarre de reconnaître ce pont sur lequel on a fait une photo.
.
Je prends le bus de 12h50 pour l’aéroport après avoir récupéré ma valise à l’Airbnb. On y est en à peine 20mn. Je me rends compte que le vol a maintenant 35mn de retard. Comme à l’aller, ils nous font embarquer très en avance pour cette fois-ci nous faire attendre dans la navette car l’avion n’est pas prêt. Je ne trouve pas ça sérieux de la part d’Easy Jet. On serait bien mieux dans la salle d’attente de l’aéroport qu’entassés debout dans cette navette. Pour la première fois (je crois), je suis la première à entrer dans l’avion. J’ai ensuite à 18h50 un bus Blablacar pour rentrer sur Lille.
.
.
Un week-end à Venise = 574 photos et 210 vidéos prises. Ca a été difficile de ne choisir que quelques photos pour illustrer cet article. Comme pour les îles grecques cet été, je trouve que la ville est encore plus belle en vrai qu’en photo. Pour une fois, l’Airbnb était top, rien à dire.
Deux jours et demi c’était parfait pour profiter de Venise. Cette ville est unique et j’y retournerai (sûrement avec mes enfants la prochaine fois). La ville reste très bruyante à certains horaires et certains endroits donc à la fin du week-end j’ai eu la sensation que j’en avais profité suffisamment.
 

🇮🇹

« Venice, the most touristy place in the world, is still just completely magic to me. » – Frances Mayes.

 

Laisser un commentaire