Egine : temple, plage et pistaches [Grèce]

Après deux jours à Athènes, je choisis de visiter l’île d’Egine (Aegina) qui est réputée pour ses pistaches.

L’île d’Egine
J’aime bien faire des excursions à la journée. Ca me permet d’avoir une coupure et de voir autre-chose. Il n’y a pas beaucoup d’options intéressantes autour d’Athènes. Je choisis l’île d’Egine car le trajet depuis le port du Pirée est raisonnable (40mn).
/.
Le ferry express part avec 25mn de retard. Les retards des ferries sont systématiques. J’ai payé plus cher pour avoir un ferry express (13€ au lieu de 9€) mais entre le retard et le trajet ça revient à la durée du ferry normal (1h10).
 
Je ne suis pas fan du lieu (Egine) où arrive le ferry. Il y a beaucoup de monde, de bruit et la ville n’est pas particulièrement jolie. Je prends un bus local pour visiter le temple d’Aphaïa (6€ l’entée). J’aime beaucoup le temple et la vue qu’il y a sur l’île. 
Je marche ensuite jusqu’à la petite station balnéaire Agia Marina à 1,7km. Ce n’est pas très loin. Le chemin est agréable entre les jolis arbres (la végétation était quasi inexistante sur les îles des Cyclades) et le chant des cigales.

Egine est une île plus classique en terme de paysages. Ca pourrait être le sud de la France. Ca n’en reste pas moins une belle île. Je trouve un endroit calme et plutôt protégé pour poser mes affaires et me baigner. L’eau est transparente et tiède (probablement 27°C). Quel bonheur ! J’adore !

Le dernier bus de la journée doit passer à 18h30. J’attends, j’attends. J’avais lu sur internet que les bus n’étaient pas fiables mais je me disais qu’il n’y avait pas de raison que ça me pose problème sachant que je ne reste qu’une journée. Un jeune couple (grec je pense) attend au même arrêt que moi donc je leur parle pour avoir la confirmation que le bus ne viendra pas. Je dois donc rentrer au port en taxi. Comme je déteste le téléphone, je rejoins la place principale pour essayer d’en trouver un directement dans la rue. Ma technique marche et le chauffeur accepte de me prendre – ouf.
.
Avant de prendre le ferry, j’achète bien sûr des pistaches : un sachet pour moi et un second pour ramener à ma famille. Je regarde le soleil se coucher tout en guettant l’arrivée du ferry.

Encore une journée qui passe trop vite ! J’ai beaucoup aimé le temple et la baignade donc ça valait le coup. Idéalement, comme pour Andros, il aurait fallu rester au moins une 2ème journée et louer une voiture pour découvrir le reste de l’île.

🇬🇷

« Be afraid. And do it anyway. »

Laisser un commentaire