Osaka, une belle surprise [Jour 11]

Nous choisissons de passer la journée à Osaka. C’est la troisième plus grande ville du Japon. Il suffit de 30 minutes de train (express) pour relier Kyoto à Osaka (45 si on prend un train local).

Jeudi 19 juillet
On se rend vite compte qu’Osaka n’est pas comme les autres villes japonaises. Les gens se mettent à droite dans l’escalier mécanique. Il y a des wagons de trains réservés aux femmes. Ils s’habillent différemment, les tenues sont plus occidentales. Pour la première fois, des japonaises nous regardent de haut. Je ne ressens plus le côté super safe. Même l’architecture est différente. J’ai d’ailleurs tout de suite aimé la ville.
.
On commence par le château d’Osaka qui est très beau. On décide de ne pas payer pour visiter l’intérieur du château car on a un doute de si ça vaut le coup. On se balade dans le parc. Pour ne pas changer, ils prévoient 43°C en ressenti. Mais, il fait moins humide donc je trouve ça légèrement plus supportable.
.
.
.
On retourne ensuite dans le quartier de la gare (Umeda) où il y a plein de buildings. On va voir le sanctuaire Ohatsu-Tenjin qui est un hommage à un couple d’amoureux. Pour la petite histoire, le fils d’un riche commerçant tombe amoureux d’une prostituée. Il a des dettes. Ils finissent pas se suicider ensemble car leur amour n’est pas accepté par la société. Oui, c’est charmant. C’est un peu les Roméo et Juliette japonais.
.
On continue en longeant la rivière. On est maintenant sur l’île de Nakanoshima. Ma sœur remarque des panneaux mentionnant deux villes où j’ai vécu : Chicago et Melbourne. Ces trois villes ont un « sister street agreement ». C’est excellent. Je serais bien restée plus longtemps découvrir ce coin mais il fait trop chaud.
.
.
.
.
.
On découvre un quartier commerçant, jeune et branché nommé Amerika-Mura. Ce coin a vraiment une ambiance particulière. On trouve des dizaines de boutiques de vêtements, du street art, une bibliothèque sur le trottoir ou encore une statue de la liberté en haut d’un immeuble. Même les lampadaires sont stylés.
.
.
On tombe sur le Times Square d’Osaka (Dotonbori) situé en bord de rivière. C’est juste génial. Il y a de nombreux néons, des écrans géants, plein de restaurants avec d’énormes enseignes. C’est aussi ici que se trouve l’enseigne du Glico Man ou l’homme qui court
On fait quelques magasins de souvenirs qui sont assez originaux. Il y a plein de produits dérivés sur les deux mascottes de la ville : le clown Kuidaore Taro et le dieu Billiken. On s’y balade jusqu’à la nuit tombée pour profiter de l’ambiance et des néons allumés. Ici, encore plus qu’ailleurs, ils vendent du poulpe partout.
.
.
Cette ville est une belle surprise pour moi. Je m’y sens bien. Ce que j’apprécie notamment c’est qu’il y a autre-chose à voir que des temples. Ma sœur aussi aime beaucoup. C’est la ville que j’ai préférée visiter pendant nos vacances. Étonnement, on a peu croisé de touristes occidentaux. Idéalement, il vaut mieux consacrer deux jours à Osaka car on n’a pas eu le temps de tout faire (voir trois pour faire aussi les studios Universal).

🍣

2 Replies to “Osaka, une belle surprise [Jour 11]”

  1. Haha tu me donnes trop envie… bon après la Corée du sud je me ferai le japon

    1. Ahah, je ferai aussi la Corée du Sud un jour. Mais, je ne pense pas que ça se fera avant quelques années.

Laisser un commentaire