4 mois en Australie – bilan

A chaque expatriation, il y a un nouveau challenge auquel je ne m’attends pas. L’aventure ne se passe jamais comme je l’avais imaginé.
COLOCATION
Emily s’est achetée un appartement, elle quitte la colocation d’ici quelques jours. Ce n’est pas surprenant vu le soucis qu’il y a eu avec la propriétaire. A cause d’elle, personne ne reste et ça ne me plait pas. Mais, il y a de bons côtés donc pour l’instant je ne pense pas déménager.
TRAVAIL
Je travaille depuis le 12 février dans un centre d’appels. Mon contrat a été rallongé jusque fin juillet. Mon idée était de partir dès que je trouvais un autre emploi car je déteste ce job. 
La recherche d’emploi se révèle extrêmement difficile. J’ai commencé mes recherches le 25 mars. Je pensais qu’avec une expérience australienne ça serait plus facile qu’à mon arrivée mais ce n’est pas le cas. C’est extrêmement frustrant et décevant. Sans parler que ça ma prend beaucoup de temps et d’énergie. Même pour être vendeuse on demande d’avoir la résidence permanente. Certains ne comprennent pas « va travailler dans les fermes ». Quel intérêt ? Vivre au milieu de nul part, sans confort et le plus souvent avec des conditions de travail déplorables. Non, merci.
.
.
MORAL

J’aime vivre à Melbourne et je me plais dans le quartier dans lequel je suis. Comme d’habitude, se faire de vrais amis prend du temps. Mais, cette fois-ci, ne pas trouver un travail qui me plait est ce qui rend mon expatriation parfois difficile. 

VOYAGES/SORTIES

Comme l’Australie est immense et un week-end est trop court pour voyager, j’en profite pour découvrir l’état du Victoria. Limite, pour profiter de l’Australie faudrait passer une année à Melbourne, une à Sydney, une à Brisbane et une à Perth.

J’essaye chaque semaine de passer une journée entière en dehors de Melbourne. Lors de mes week-ends, je suis allée à The great ocean road, Torquay ou encore Ballarat.

Habituellement, je reste sur Melbourne lors de mon second jour off. Je me balade dans différents quartiers. Les photos de l’article ont été prises le long des plages de Melbourne : entre Brighton et Sandrigham ainsi que St Kilda et Port Melbourne. Quand je vois mes photos ça me conforte dans l’idée que Melbourne est une super ville.

.
CLIMAT
On a eu un mois vraiment ensoleilléJ’en ai bien profité. Apparemment, c’est rare et ça m’arrange bien. Les températures étaient aux alentours de 20°C l’aprem et 8-10°C la nuit. Je pensais par contre qu’en choisissant l’Australie j’aurais des températures plus agréables que ça.
CONCLUSION

J’aime toujours autant Melbourne mais niveau boulot et amis ce n’est pas encore ça. J’ai commencé à organiser mon prochain voyage ce qui m’a remotivée à fond. Ça sera deux semaines de vacances au Japon en juillet (!!). 

🐨

« There is still so much to see  » 

2 Replies to “4 mois en Australie – bilan”

  1. Cool le Japon ! Hâte de voir ça
    et je crois les doigts pour que ça se débloque niveau boulot (yn)

    1. Le Japon c’est un rêve qui devient réalité.
      Je ne crois pas que ça va changer pour le boulot. Mais qui sait …

Laisser un commentaire